Translate

samedi 27 août 2016

[Trumpeter] BTR-70 APC au 1/35 par Thomas.



Bonjour à tous

Aujourd’hui je vous présente le BTR-70 APC de Trumpeter au 1/35.
 


Pour le côté historique, il s’agit d’un véhicule transport de troupe russe 8x8 entré en service à la fin des années 70 et qui a servi en Afghanistan et dans les divers conflits d’ex-Yougoslavie dans les années 90.
Il  est toujours en service dans de nombreux pays malgré son remplacement par le BTR-80 à la fin des années 90.

Le montage commence par le bas de caisse. Il faut assembler 8 trains de roues, ça fait un peu de boulot mais ça se passe assez bien. 


Le tout est de s’assurer du bon alignement des axes de roues pour qu’elles touchent toutes le sol… à moins de vouloir faire un diorama avec un sol accidenté ! Dans ce cas, il est possible, moyennant quelques modifications sur les amortisseurs, de jouer sur les triangles de suspension comme on le souhaite.



Les demi-jantes sont assemblées sans oublier d’insérer la bague en plastique. Là j’ai constaté que les pneus en vinyles étaient plus étroits que les jantes. Je règlerais le problème plus tard !  



Le montage continue par l’intérieur puisqu’il est fourni. On peut se passer de cette étape si on veut laisser les trappes fermées… mais sous la pression de certains collègues de la section Kit’Copter (Airbus Helicopters bien sûr, les vrais !), je vais laisser les trappes mobiles et donc l’intérieur visible.


Le travail commence par l’assemblage et la mise en place de tous les sous-ensembles (tableau de bord, sièges équipage, banc passagers, cloisons moteur,…). 
Ensuite j’ai peint tout en blanc à l’aérographe avant de reprendre les détails au pinceau. Puis petite phase de vieillissement à l’éponge et peinture marron, reprise de certaines arêtes au pigment métallique, pour finir par un jus de peinture à l’huile sépia diluée à l’essence F. 





J’en ai profité pour assembler et peindre l’intérieur de la tourelle suivant le même procédé. 

Le tube de la mitrailleuse KPVT de 14.5mm en laiton et photo-découpe est le seul achat effectué en after market. Il y avait aussi dans le sachet (surprise !) le tube de la mitrailleuse coaxiale. C’est une très jolie pièce, bien plus réaliste que le canon original en plastique.



Le montage se poursuit avec le collage de la partie supérieure de la caisse. Rien de compliqué, à part peut-être la mise en forme des grilles de ventilation et des pare-chocs arrières en photo-découpe (attention, une pièce est fournie pour servir de gabarit pour galber ceux-ci, elle n’est pas à coller sur le véhicule comme vu sur un montage sur Facebook !). Un peu de mastic tout de même a été nécessaire pour boucher l’interstice restant entre le haut et le bas de caisse.



 Je me suis enfin lancé dans la peinture de camouflage à l’aérographe à mains levées comme un grand, et sans masquage… 


Le dessous est peint entièrement en vert H303, ainsi que les jantes. Le dessus est lui composé d’une base en buff XF57, 


le camouflage est réalisé avec le vert H303 et du gris H301 (couleur qui n’a rien à voir avec celle représentée sur plan de peinture dans la boite…). 



J’ai ensuite éclaircie les trois teintes puis passé plusieurs voiles de deck tan XF55 très dilué pour fondre les couleurs et les affadir, suivi d’un voile de vernis brillant pour la pose des quelques décals.


J’ai fait quelques légères éraillures avec une peinture marron, puis mis un léger jus de terre d’ombre naturel dilué cette fois au white spirit sur toute la maquette puis pour terminer un voile de vernis mat.
Les pneus sont montés sur les jantes, qui rappelez-vous sont un peu trop épaisses. Du coup, je les ai collé sur la face extérieure de la jante (l’intérieur ne sera pas visible une fois monté sur la caisse) avec de la cyano ultra fluide de modélisme RC pour le collage… de pneus sur les jantes.


Les salissures sont faites avec un mélange de pigment et de colle blanche diluée à l’eau, et projeté avec un vieux pinceau à poils durs. Ce même mélange est badigeonné sur les roues et essuyé au niveau des bandes de roulement.




 
 Voilà un montage dont je suis vraiment content du résultat, car la maquette a été un plaisir à monter, et parce que j’ai mis ma peur de rater la peinture de côté (qui me faisait systématiquement choisir des decos unies) pour me lancer dans le camouflage, avec un résultat qui me plait vraiment !
L’exercice n’est finalement pas si difficile mais demande pas mal de concentration et de prendre son temps.


Le décor est fait en styrodur encadré par du balsa peint en noir. La route est simplement du papier de verre collé au scotch double-face. J’ai recouvert les bords avec de la colle à béton cellulaire teinté au pigment (www.ocres-de-France.com -> 300ml au prix de 40€ chez nos revendeurs spécialisés…) dans laquelle j’ai incorporé divers cailloux de différentes tailles. 

 
Le tout est peint en noir, puis en XF-57 buff et XF-52 earth en créant des nuances, avant, une fois sec, d’appliquer plusieurs jus de peintures à l’huile de couleur terre différentes pour créer des contrastes. Les cailloux sont repris avec un brossage à sec de gris et blanc, et le sol avec une couleur sable. Pour finir, quelques touffes d’herbes sont collées.

 Et voilà ce décors avec le BTR dessus.







A bientôt.

Thomas

2 commentaires:

  1. ahh très très joli!! Est ce que je me fais taper si je dis que c'est dommage qu'on discerne la découpe des pneus? (et si c'est pas ça je vais aller m'acheter des yeux! ) ! La base dio est très jolie aussi!

    RépondreSupprimer
  2. ahh très très joli!! Est ce que je me fais taper si je dis que c'est dommage qu'on discerne la découpe des pneus? (et si c'est pas ça je vais aller m'acheter des yeux! ) ! La base dio est très jolie aussi!

    RépondreSupprimer