Translate

samedi 11 février 2017

[Trumpeter] Ural 4320, au 35ème par Thomas.



Bonjour à tous, 
Cette semaine c'est du russe, du camion russe. Un Ural 4320.


C'est une bête de somme de l'armée russe, que l'on retrouve aussi dans le civil, les vidéos des "exploits" de cet engin sont surprenantes.

C'est donc la boite Trumpeter qui sera la base de mon travail.

Comme d’habitude avec Trumpeter, en ouvrant la boite, on a en général aucune mauvaise surprise… c’est du sérieux !
On trouve quelques grappes en plastique gris, une grappe de pièces transparentes, de la photodécoupe, des pneus en vinyle et une planche de décals permettant de réaliser 6 versions.
Le montage commence par le châssis… et comme dit ci-dessus aucune mauvaise surprise ! 

Je crains toujours avec ce type de véhicule que le châssis soit vrillé et que toutes les roues ne touchent pas le sol…


Détail du moteur





La transmission 6x6 de l'engin




J’ai ensuite assemblé la cabine, dont j’ai préalablement peint l’intérieur. 
On peut, contrairement à ce que préconise la notice, la monter entièrement avant de la coller sur le châssis et jouer sur la flexibilité du plastique (en restant raisonnable !) pour la mettre en place à la fin !  
La benne est enfin montée. On a le choix de coller les bancs relevés ou baissés, ce que j’ai pour ma part choisi.


Nos trois sous-ensembles montés, on peut attaquer la peinture… Ce sera du noir XF1 Tamiya pour le châssis, du vert H303 Gunze pour la benne et, désirant faire un véhicule militaire reclassé, du field blue UA404 Lifecolor pour la cabine.

Le vieillissement à consister en l’application de plusieurs types de jus et des pigments
Sur le châssis… du gris clair partout, une teinte sable sur les détails et dans tous les recoins, et une pointe de rouille par ci par là… 


Pour la benne, j’ai repris toutes les arêtes en noir et l’intérieur avec un pinceau fin et à l’éponge pour simuler l’usure, avant d’appliquer des jus terre claire et foncée de manière aléatoire, puis des pigments tirés avec un large pinceau plat. 


J’ai voulu m’amuser un peu avec la cabine en simulant un véhicule militaire repeint en bleu. Pour cela, j’ai peint tout en bleu, puis j’ai copieusement vieilli l’ensemble avec du vert à l’éponge, puis les arêtes au pinceau fin avec du noir. Pour le fun, j’ai repeint la portière conducteur en vert puis posé un décalque russe, évoquant le remplacement de celle-ci.
Pour terminer, j’ai collé la benne et la cabine sur le châssis, puis harmonisé le vieillissement avec des pigments de la même couleur.




 








Les roues ont été également empoussiérées et la bande de roulement reprise au pigment noir, avant d’être collées en place.







En conclusion, je me suis vraiment amusé à construire ce camion !
Thomas

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire